© Pierre-Jérôme Adjedj
09. May 2017
31. August 2017

Début : 14 h 00  |  End : 18 h 00
Entrée libre

Exposition et cycle de conférences - Eclats DDR

Galerie de l’Institut Français Berlin - Kurfürstendamm 211
Kurfürstendamm 210-211
10719 Berlin
09. May 2017
31. August 2017

Début : 14 h 00  |  End : 18 h 00
Entrée libre

En raison de son succès, l’exposition sera prolongée jusqu’au 31 août 2017 !

La fin de l’Allemagne de l‘est fut aussi soudaine que brutale. La DDR avait tout planifié sauf sa chute. Avec le système, c‘est l’organisation de tous les jours, et les lieux qui s‘y attachaient, qui allaient s’effondrer, plus ou moins vite, par de multiples processus.

Des lieux oubliés, „Verlassene Orte“ sont les témoins, devenus stigmates, d‘une grandeur passée. Ils invitent à la réflexion car, si l‘on peut y pénétrer encore et parfois facilement, faisant d‘une grille une échelle, prenant un carreau cassé comme une invitation, on n’y entre jamais totalement. C‘est à cet endroit, à ces endroits portant une temporalité visible, que l‘historien doit céder la place à l‘artiste, l‘archéologue urbain se faisant conteur.

Dans ces lieux comme figés, saisis dans une pellicule (de poussière) se raconte l‘histoire de la DDR, devenu pays à l‘horizontal dont les vestiges s‘étalent sur les marchés aux puces quand ils ne demeurent pas dans les garages, ou les usines et lieux de sociabilité désaffectés.

18 de ces lieux perdus, autrefois au coeur de la ville de Francfort s/Oder, ont été recomposés sous la forme des triptyques qui vous sont présentés.
Chef-lieu administratif, industrialisée, notamment avec l’implantation d’un Combinat spécialisé dans les semi-conducteurs « Halbleiterwerk », mais également proche de la Pologne, « FFO » devient symbole de l’amitié entre les peuples, la ville carrefour entre « pays frères ».

La photographie de Pierre-Jérôme Adjedj, qui forme le premier élément du triptyque exposé dans la galerie de l‘IFB, est d‘une force inégalée pour faire parler ces lieux à travers l‘anodin. Anodin, comme peuvent l‘être les objets ramassés et exposés, eux aussi, prenant par là même une valeur de fétiche, parfois mystérieux, par la magie du geste muséal. Ils sont le deuxième élément du triptyque. Enfin, les incises textuelles des historiens Nicolas Offenstadt et Rita Aldenhoff-Hübinger, qui travaillent ensemble à l’Université européenne Viadrina, à Francfort (Oder), complètent en l‘interrogeant ce passé est-allemand.

Horaires d’ouverture : 

Lun. - Ve. : 14h - 18h

Sa. : 11h - 15h

La Galerie est fernée du 31.07 au 14.08 inclus!

 

Vous aimerez aussi

Jeudi 05 oct 2017 - 19:00 - Samedi 18 nov 2017 - 15:00